1.PRESENTATION DU SNEC, TEXTES ET RESOLUTIONS

HISTOIRE

Le Syndicat National de l’Éducation et de la Culture est la toute première organisation Syndicale de l’Éducation, de la Jeunesse, du Sport, des Arts, de la Culture et de la Recherche au Mali.

PRESENTATION

Le SNEC a pour champ de syndicalisation le personnel relevant du public, du communautaire et du privé des secteurs : de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique, de la Jeunesse et des Sports :, de l’Artisanat et du Tourisme, et enfin de la Culture.

Le SNEC est organisé selon le principe du centralisme démocratique et syndicat de branche de la centrale (UNTM).

Le SNEC évolue dans un contexte de pluri - syndicalisme et aujourd’hui nous comptons 15 syndicats d’enseignant : Le SNEC, la FEN, le SYLDEF, le SYNEB, le SYNTEC, La FENAREC, la COSES, le SYNTES, le SYNESTB, le SYNAPEF, le SYPESCA, le SYPESCO, le SYNESEC, le SYNEFCT et le SNEUP.

PARCOURS HISTORIQUE DU SNEC

L’histoire du SNEC est liée à la volonté des enseignants du soudant de placer l’Éducation dans son contexte noble de revendication de la dignité de l’homme soudanais, de la dénonciation de la colonisation et d’exhortation des masses laborieuses à s’émanciper.

C’est ainsi qu’en 1945, on vit l’installation d’une section soudanaise du syndicat national des instituteurs de France (SNI) dont le secrétaire Général fut Mamadou KONATE.

L’ordre de succession depuis le SNI au SNEC

1949-1950 : Après la scission d’avec le SNI, la section devient syndicat autonome sous le sigle (SUEP) Syndicat Unique des Enseignement Primaire avec Ibrahima SANGHO à sa tête.

Le SEUP¨avait comme principe fondamental « a travail égal, salaire égal » en comparaison avec les enseignants colons. Le SUEP subit plusieurs dénominations à cause de l’adhésion des autres ordres d’enseignement, de la culture et aussi des orientions dictées par l’évolution politiques du Mali indépendant.

1950-1958 : Le SUEP devient le (SUPEL) Syndicat Unique Primaire de l’Enseignement Laïc du Soudan dirigé successivement par Ouariké DIARRA, Mamadou Lamine TRAORÉ et Ibrahima SANGHO.

1958-1963 : Le (SNELS) Syndicat National de l’Enseignement Laïc du Soudan remplace le SUEP et fut dirigé par Ouariké DIARRA.

1963 à juillet 2013 : Le SNELS change de nom et devient le (SNEC) Syndicat National de l’Éducation et de la Culture.

sont relayés à la tête du SNEC : Ouariké DIARRA, Bamoye TOURÉ, Soumana M. MAÏGA, Mamadou Lamine DIARRA, Mamadou Goundo SIMAGA, Issaga TRAORÉ (intérim) ,Tibou TELLY et enfin, Maouloud Ben KhATTRA .

VISION

Le SNEC a pour vision la promotion et le développement des valeurs d’Unité, de Solidarité, d’Action au sein de l’éducation, de la jeunesse et des sports, de l’artisanat et de la culture dans tous leurs aspects La principale mission du SNEC est la défense des intérêts matériels moraux de ses militants, mais aussi celle de l’école et de la culture malienne.

Mission :

La principale mission du SNEC est la défense des intérêts matériels moraux de ses militants, mais aussi celle de l’école et de la culture malienne.

Ces missions s’exercent à travers cinq fonctions :

La fonction représentative par le fonctionnement organique de ses élus, l’animation et la participation positives auprès des partenaires administratifs-La fonction revendicative de ses droits légaux et ou légitimes dans les règles de l’art en acceptant des compromises sans se compromettre pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des militant (e)s. ;

La fonction normative par la participation aux suivis et l’application des Normes Internationales du Travail à travers des commissions de veille au niveau national et aussi de négocier des conventions collectives et d’accords cadres ;

La fonction formative par la prise en charge du renforcement des capacités syndicales et professionnelles des responsables élus et aussi de tous les militantes et militants en besoin.

La fonction éducative par l’éveil et la prise de consciences nationales autour des valeurs républicaines, démocratiques, d’équité et de justice.

QUELQUES GRANDES CRISES TRAVERSEES PAR LE SNEC :

Le congrès de Mopti, le coup d’Etat de novembre 1968 avec suspension, l’arrestation du secrétaire général Mamadou S.MAIGA après le congrès en 1971 de l’UNTM, la Mutation massives des responsables de la section III en 1988 avec sanctions de suspension, le Préavis de grève de juin 1991 et création de plusieurs syndicats libres avec la bénédiction des autorités de l’administration de l’éducation nationale.

RÉALISATIONS INSCRITES EN LETTRES D’OR :

La Participation au 1er séminaire de l’éducation sur la reforme de 1962, l’Institution de prime d’enseignant, l’Intégration de certains maitres du second cycle en catégorie A, la Création de 2 paliers dans la catégorie C et B pour les MPC et les MSC, l’Institution de primes de directions et indemnités de séjours et de correction, le Reclassement de certains inspecteur de jeunesse en catégorie A entre autres.

Le Syndicat de développement et une force de propositions, membre fondateur de l’Internationale de l’Éducation (IE), membre entre autre du Comité Syndicat Francophone de l’Éducation et de la Formation (CSFEF), et partenaire du Comité Syndical des Enseignants de Québec (CSQ), le SNEC entretient et développe avec ses partenaires un certain nombre de thèmes majeurs autour de :

La lutte contre la propagation du VIH/SIDA par la réalisation de la formation et de la sensibilisation de près de 24 290 enseignants et hommes de la culture avec l’appui de l’Internationale de l’Éducation (IE).

La formation continue de plus de 10 000 enseignants de 1972 à nos jours avec l’aide du Syndicat des Enseignants de la Suisse Roman (SER) et 3000 enseignants des écoles communautaires par Oxfam/Novib ;

Le développement de l’Information et de la Communication par la formation en TIC et à la presse syndicale en partenariat avec l’Union Nationale des Syndicats Autonomes de l’Éducation (UNSA-Ed) de France, de l’OAJ de la Finlande, du Syndicat National de l’Enseignement du Second degré (SNES) de France et du CSFEF ;

Les questions environnementales par la formation et la mise en place des écoles vertes avec appui de la Confédération Syndicale du Québec à travers l’Environnement pour le Développement Durable (ERED.

La lutte contre le Travail des enfants par la formation et la sensibilisation des enseignants avec l’apport du Bureau International du Travail (IPEC/BIT) ; et celle de l’Internationale de l’Éducation (IE).

LES LIENS D’AMITIÉ ET DE SOUTIENS :

Au Canada : la Fédération Canadienne des Enseignants du canada(FCE) ; la Centrale de l’Enseignement du Québec (CSQ) ; le Centre International de Solidarité Ouvrière (CISO) ;

En Afrique : Le Syndicat National des Enseignants Africains du Burkina Faso (SNEAB) ; le Syndicat National de l’Enseignement Primaire Public de la Cote d’Ivoire (SNEPPCI) ; Le Syndicat National de l’Enseignement du Niger (SNEN) ; Le Syndicat National de l’Enseignement Élémentaire du Sénégal (SNEE) ; Le Syndicat Unique Démocratique des Enseignants du Secondaire du Sénégal (SUDES), la Fédération Syndicale Professionnelle de l’Éducation de la Guinée (FSPE) ; Ghana National Association of Teachers (GNAT).

EN France : la Fédération de l’Éducation Nationale (FEN) ; la Fédération Syndicale Unitaire (FSU) ; le Syndicat des Enseignants de la Fédération de l’Éducation Nationale (SE-FEN) ; la Fédération des Syndicats Généraux du Second degré (SBEN-CFDT) ;

En NORVEGE : Laereforbndet - EN SUEDE ; -Lararforbundet En SUISSE : la Société Pédagogique de la Suisse Romand (SPR) ; le Syndicats des enseignantes et enseignants de la Suisse Romand (SER) ; l’Association Alémanique des Enseignants Suisse (ECH),

Aux ETATS UNIS D’AMERIQUE : le National Éducation Association (NEA).

LE SNEC DANS LES COALITIONS

a initié et ou suscité la création et l’animation de la Mutuelle des Travailleurs de l’Éducation et de la Culture (MUTEC) de la Société Civile pour l’Éducation Pour Tous (COSC/EPT) ; du Comité de Pilotage /Mali (COPIL) avec le RASDEC ; le Comité de Pilotage contre le Travail forcé des Enfants avec le IPEC/BIT.

LE SNEC est fortement engagé à la réalisation de ses actions par la force des arguments en synergie d’action avec les autres acteurs nationaux et internationaux de l’Éducation, de la Jeunesse et de la Culture.

INSTANCES ET ORGANES

NIVEAU NATIONAL -LE CONGRES : L’Assemblée souveraine de l’organisation est le congrès. Le Congrès se réunit tous les cinq ans en conférence nationale et regroupe les membres du Conseil National, les délégués des CRC, des Divisions des Sections. Le Congrès se prononce à la fois sur le rapport d’activité passé et celle à venir.

Le Congrès adopte le rapport d’activité, définit et détermine la politique de l’organisation dans tous les domaines et aussi la résolution générale Le Congrès élit les membres du Bureau Exécutif National et la Commission de Contrôle. Il en est de même pour chaque niveau

LE CONSEIL NATIONAL (CN)

Le Conseil national est l’instance suprême entre deux congrès. Il se réunit une fois par an et adopte le budget annuel de l’organisation. NIVEAU REGIONAL : 1-La Conférence Régionale de Coordination (CRC) regroupe les membres du Comité Régional de Coordination et les délégués des Divisions d’une région ou des délégués des sections du District de Bamako.

La Conférence Régionale de Coordination (CRC) élu son organe exécutif.

2-Le Bureau du Comité Régional de Coordination est l’organe exécutif de la CRC. Il prend toute initiative dans le cadre des mandats dont est investi.

NIVEAU CERCLE : 1-La Conférence de Division ou de Section réunit les délégués des subdivisions, d’une division ou réunion des délégués des comités d’une section dans le District.

NIVEAU ARRONDISSEMENT 1-La Conférence de subdivision ou des délégués des comités constituant la subdivision.

NIVEAU COMITE : 1-L’Assemblée générale du Comité réunit tous les militantes et militants d’un même service.

LES ORGANES SONT a)-dans les régions de bas en haut : -Le bureau des Comités d’entreprise ou d’école -Le bureau des Subdivisions-Le bureau des Divisions -Le bureau des Comités régionaux de coordination.

b)-dans le District de Bamako : -Le bureau des Comités d’entreprise ou d’école ;-Le bureau des Sous -section au niveau des CAP ; -Le bureau des Sections (par type d’enseignement) –Le bureau du Comité de Coordination du District (CRC).

LE PARTENARIAT NATIONAL ET INTERNATIONAL

Syndicat de développement et une force de propositions, membre fondateur de l’Internationale de l’éducation (IE), membre entre autre du Comité Syndicat Francophone de l’Éducation et de la Formation (CSEFEF), et partenaire du Comité Syndical des Enseignants de Québec (CSQ), le SNEC entretient et développe avec ses partenaires un certain nombre de thèmes majeurs autour de :
- La lutte contre la propagation du VIH/SIDA en réussissant la formation et la sensibilisation de près de 24 290 enseignants et hommes de la culture avec l’appui de l’(IE).

- La formation continue de plus de 8 000 enseignants de 1972 à nos jours avec l’aide du Syndicat des Enseignants de la Suisse Roman (SER) ;

- Le développement de l’Information et de la Communication par la formation en TIC et à la presse syndicale en partenariat avec l’Union Nationale des Syndicats Autonomes de l’Éducation (UNSA-Ed) de France, de l’OAJ de la Finlande, du Syndicat National de l’Enseignement du Second degré (SNES) de France et du CSFEF ;

- Les questions environnementales par la formation et la mise en place des écoles vertes avec appui de la Confédération Syndicale du Québec à travers l’Environnement pour le Développement Durable (ERED) ;

- La lutte contre le Travail des enfants par la formation et la sensibilisation des enseignants avec l’apport du Bureau International du Travail (IPEC/BIT) ; et celle de l’Internationale de l’Éducation (IE). de la Société Civile pour l’Éducation Pour Tous (COSC/EPT) ; le Comité de Pilotage /Mali (COPIL) avec le RASDEC ; le Comité de Pilotage contre le Travail forcé des Enfants avec le IPEC/BIT.

Ibrahima DIALLO


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 17 mai 2013
par ibrahima

LOI D’ORIENTATION SUR L’EDUCATION :

Loi obsolète, le gouvernement du Mali après les évènements révolutionnaires des années 1991-1992 a fait adopter par l’Assemblée Nation un texte. Loi qui Reforme le Système éducatif et de la formation et dont la teneur suit est –elle devenue obsolète eu égard à la fourchette de période décembre 1999 à (...)
jeudi 15 octobre 2009
par mali

Les enjeux de son exitence

Le SNEC est une organisation de type centrale democratique il est compose de comites regionaux de Coordination(CRC) et de Sections pour le cas specifique de Bamako.

Agenda

<<

2020

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

10 décembre 2009 - INTREGRATION A LA FONTION PUBLIQUE DES CONTRACTUELS

INTEGRATION DES CONTRACTUELS A FONCTION PUBLIQUE Le Bureau Exécutif du Syndicat National de (...)