ECLAIRAGE PUBLIC EN PLEINE LUNE : Un gâchis !

lundi 28 juin 2010

La principale source des lumières qui éclairent, du crépuscule à l’aube provient de l’énergie électricité. Ces énergies électricités sont pour une très grande partie produite à l’aide de combustible fossile (pétrole), de l’uranium (nucléaire), d’éolienne (vent) de l’hydraulique (eau) de l’héliothermie (soleil) et de faune (plante verte). La production limitée coût chère et le besoin tant industriel que domestique ne cessent de croître. Nos États ont des difficultés à suivre le rythme de la demande par la construction des infrastructures de production. L’embellissement des villes par les lampadaires, le long des routes et rues est une exigence qu’on peut revoir en certaine moment du mois. Certaines grandes villes de la planète terre sont visibles depuis la lune à cause de leurs luminosités excessives et inutiles. Contempler les étoiles et la lune n’est plus un plaisir, ni une source d’inspiration poétique. A Bamako, nous devons faire un peu d’effort pour économiser le peu d’énergie que nous disposons en éteignant certains lampadaires publics, notamment les périodes de pleine lune. Sur le plan international, des Associations militent contre le gaspillage de l’énergie et la surconsommation d’énergie polluante.



Agenda

<<

2021

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois