LA LECTURE : Problématique au Mali

mardi 5 juillet 2011

L’évaluation de la lecture au Mali a permis de constater que plus de 80% des élèves en 2ème années n’étaient pas capables de lire un mot correctement de la petite histoire qui faisait partie de l’épreuve que ce soit celle en français, ou un des quatre autres langues dans la quelle l’épreuve de lecture a été administrée, à savoir le Bomu, le Bamanankan, le Songhoi, et Fulfulde. 68% des élèves des 4èmes années n’étaient pas capables de lire à haute voix la phrase « mon école est jolie ». Même après 6 années d’étude beaucoup d’élèves ne savent pas lire en français. Les filles sont moins performantes pour presque tous les types d’école et niveaux d’année d’étude que les garçons dans l’ensemble des tâches de la lecture - écriture ? Cette différence peu sensible dans les petites classes, augmente de façon significative au fur et à mesure des années pour toutes les différentes épreuves d’évaluation. La fréquentation d’un jardin d’enfants semble un bon atout le développement des capacités de lecture chez les plus jeunes. En plus, la possession d’un livre, la présence de parents lettrés, la langue parlée à la maison et les exercices à domicile ont un effet sur la performance des élèves dans la plupart des cas. Ibrahima DIALLO



Agenda

<<

2021

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois